Pourquoi est-ce le moment idéal pour entreprendre

Si le coronavirus fait peur et que l’ensemble de l’économie semble au ralenti et semble menacer de nombreuses entreprises, il s’agit paradoxalement d’une opportunité énorme pour entreprendre et ceci pour de multiples raisons. Les entrepreneurs retardent souvent alors leur décision de lancer leur entreprise sans prendre en compte quelques avantages au fait de se lancer au moment de la crise ou en fin de crise.

Les entreprises résistantes se démarquent

Pourquoi est-ce le moment idéal pour entreprendre ?

Si le coronavirus fait peur et que l’ensemble de l’économie semble au ralenti et semble menacer de nombreuses entreprises, il s’agit paradoxalement d’une opportunité énorme pour entreprendre et ceci pour de multiples raisons. Les entrepreneurs retardent souvent alors leur décision de lancer leur entreprise sans prendre en compte quelques avantages au fait de se lancer au moment de la crise ou en fin de crise.

Covid-19 Les cotisations sociales et impôts directs repoussés pour le mois d’avril 2020

Les cotisations sociales et impôts directs des entreprises peuvent être reportées pour tout le mois d’avril 2020, a annoncé le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin.

Le gouvernement avait donné la possibilité aux entreprises qui en avaient besoin de reporter les cotisations sociales et les impôts directs dus à partir du 15 mars.

Les cotisations sociales et impôts directs repoussés pour le mois d’avril 2020

Le gouvernement avait donné la possibilité aux entreprises qui en avaient besoin de reporter les cotisations sociales et les impôts directs dus à partir du 15 mars.

Coronavirus. La sénatrice Sylvie Robert veut que les assurances paient les pertes d’exploitation

Sylvie Robert estime que la pandémie du coronavirus a impacté des centaines de milliers de commerces et d’entreprises artisanales ou industrielles. Elle constate que « les catastrophes sanitaires sont exclues des risques. Aujourd’hui, les pertes d’exploitation ont le caractère de pertes sans dommage, et il n’est donc pas certain qu’elles puissent être assurées ».

Cliquez sur ce lien

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-la-senatrice-sylvie-robert-veut-que-les-assurances-paient-les-pertes-d-exploitation-6796820?fbclid=IwAR3d5FQajJcD1WYccwtcQDXyHXqguWSCYaks2p2rNFtjqcouM2NxUpgTWzk

 

 

 

Le guide de préconisations de sécurité sanitaire BTP est paru ce jeudi soir 02 avril 2020

JEUDI 2 AVRIL 2020  20 heures !

Le guide de préconisations de sécurité sanitaire est paru

En cette période d’épidémie du coronavirus responsable d’une maladie nommée Covid-19, la priorité des

entreprises du BTP est d’adopter des mesures de prévention protégeant la santé de leurs collaborateurs, conformément aux responsabilités des employeurs, et de les inciter à veiller sur leur santé, leur sécurité et à celle de leur entourage.

Le guide de recommandations est paru, téléchargez le ici.

Ce document liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts ou chantiers et autres lieux, en complément de toute mesure sanitaire édictée par les pouvoirs publics, qui ont approuvé ces mesures spécifiques.

Dans le contexte de cette crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, la mise en œuvre de ces mesures est une condition incontournable des activités du BTP. Il appartient à chaque entreprise d’évaluer sa capacité à s’y conformer et de prendre les dispositions nécessaires

la CAPEB France

Patrick BEAUJARD : Bien du courage à nos chefs d’entreprise à lire ces 23 pages et à les mettre en œuvre ! Seront ils devenus médecins du Covid-19  je prends par exemple la fiche clients 10 questions à leurs poser pour savoir s’ils peuvent intervenir ! 10 questions pour les salariés , les fournisseurs, les chantiers privés, les chantiers publics . … Bref une usine à gaz

Rappel : la responsabilité du chef d’entreprise est elle engagée !

Notre société sera probablement encore en chômage partiel le Lundi de Pâques : ce jour férié est-il pris en charge par l’Etat ou par l’employeur ?

Réponse : cela dépend si ce jour férié est normalement chômé dans l’entreprise ou pas.

S’il s’agit d’un jour normalement chômé, le code du travail dispose que le chômage des jours fériés ne peut entraîner aucune perte de salaire pour les salariés totalisant au moins 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise ou l’établissement. En conséquence, le salarié ne peut pas être mis au chômage partiel pendant cette journée et celle-ci doit donc lui être payée normalement par l’employeur.

Si en revanche il s’agit d’un jour férié non chômé dans l’entreprise, il doit être indemnisé par l’employeur aux taux de remplacement prévus pour les heures de chômage partiel (70 % ou 100 % pour les salariés au SMIC), et il ouvre droit à une indemnisation par l’Etat.

Source : circulaire DGEFP n° 2013-12 du 12 juillet 2013.

Covid-19 Gérants majoritaires et associés uniques d’EURL : voici le formulaire pour demander une aide financière exceptionnelle à la Sécu des indépendants

Quel que soit leur statut, les non salariés peuvent bénéficier d’une aide financière exceptionnelle ou d’une prise en charge de leurs cotisations par le CPSTI. Voici les conditions et la marche à suivre…

CONDITIONS POUR BÉNÉFICIER DE L’AIDE DU CPSTI

Sont admissibles au bénéfice de cette aide tous les non salariés, y compris les Gérants majoritaires de SARL et les associés uniques d’EURL, qui remplissent les critères d’éligibilité suivants :

  • avoir été affilié à la Sécurité sociale des Indépendants avant le 1er janvier 2020 ;
  • avoir effectué au moins un versement de cotisations depuis leur installation ;
  • être impacté de manière significative par les mesures de réduction ou de suspension d’activité.

Toutefois, attention, cette aide n’est pas un droit. Les décisions sont prises au cas par cas, en fonction de la situation du demandeur, et elles s’inscrivent en outre dans le cadre d’un budget spécifique et limité.

Gérants majoritaires et associés uniques d’EURL : voici le formulaire pour demander une aide financière exceptionnelle à la Sécu des indépendants

Quel que soit leur statut, les non salariés peuvent bénéficier d’une aide financière exceptionnelle ou d’une prise en charge de leurs cotisations par le CPSTI. Voici les conditions et la marche à suivre…

Covid-19 Liasse fiscale, assemblée annuelle, dépôt des comptes : les délais légaux sont reportés

Par suite de l’épidémie, les délais d’approbation et de dépôt des comptes annuels sont reportés. En outre, la tenue des assemblées, notamment par visioconférence, est simplifiée, et la liasse fiscale est en voie de report.

Liasse fiscale, assemblée annuelle, dépôt des comptes : les délais légaux sont reportés

Par suite de l’épidémie, les délais d’approbation et de dépôt des comptes annuels sont reportés. En outre, la tenue des assemblées, notamment par visioconférence, est simplifiée, et la liasse fiscale est en voie de report. En temps normal, l’assemblée annuelle d’une SARL doit impérativement avoir lieu dans les 6 mois qui suivent la date de clôture de l’exercice.

Aide de 1.500 € : son attribution dépend aussi du montant de la rémunération du Gérant

Le décret fixant  les conditions pour bénéficier des aides de 1.500 € et de 2.000 € est (enfin) paru. Force est de constater que le nombre de ces conditions a notablement augmenté…

AIDE DE 1.500 €

Sont éligibles à l’aide de 1.500 €, toutes les entreprises individuelles (y compris les micro-entrepreneurs), les professions libérales et les sociétés qui ont débuté leur activité avant le 1er février 2020, et qui, elles-mêmes ou leurs dirigeants, répondent à l’ensemble des conditions suivantes :

Aide de 1.500 € : son attribution dépend aussi du montant de la rémunération du Gérant

L’effectif de ces entreprises doit être compris entre 0 et 10 salariés. A cet égard, l’effectif à retenir est celui de l’année civile 2019 tel qu’il est retenu en matière sociale. Il s’agit donc de la moyenne du nombre de personnes employées au cours de chacun des mois de l’année civile.

Message de Damien Abad la création d’un fonds de solidarité demandé depuis 1 mois !

Damien Abad
Dès le début de la crise du coronavirus, j’ai défendu avec mes collègues Les Députés Les Républicains

la création d’un fonds de solidarité qui vient spécifiquement en aide aux entreprises, artisans et commerçants qui ont perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires.

Le gouvernement a créé ce fonds, mais uniquement pour les entreprises dont les pertes s’élevaient à plus de 70% du chiffre d’affaires.

Aujourd’hui enfin, grâce à notre mobilisation, nous avons obtenu gain de cause auprès du Ministre de l’Économie Bruno le Maire :

les entreprises ayant perdu plus de 50% de leur chiffre d’affaires sur mars et avril pourront bénéficier de ce fonds de solidarité ! Une bonne chose.

CPME01 Coronavirus : de nouveaux dispositifs d’accompagnement aux entreprises

Coronavirus : de nouveaux dispositifs d’accompagnement aux entreprises

La CPME vous informe en temps réel sur la mise en place de dispositifs publics et privés pour accompagner les chefs d’entreprise face à cette crise.

FAQ à destination des entreprises

Le ministère de l’Economie et des Finances renforce le dispositif d’information des entreprises en annonçant la mise en ligne de la FAQ dynamique pilotée par la DGE. Cette aide en ligne apporte des réponses simples, concrètes et immédiatement opérationnelles.

Correspondants TPE de la Banque de France

Chefs d’entreprise, vous rencontrez des difficultés de financement ? Vous pouvez contacter les correspondants TPE de la Banque de France via :

  • un numéro vert : 0 800 08 32 08
  • une adresse mail : TPMExx@banque-france.fr (xx correspond au numéro de département)

Commerces fermés : surveillance renforcée pour leur sécurité

Certains départements ont mis en place le dispositif « tranquillité commerces » pour les magasins fermés durant la période de confinement. Il s’agit, à l’instar de ce qui existe pour les vacances estivales, de prévenir les forces de l’ordre du risque de cambriolage de votre commerce (commerce loin de votre domicile ou isolé, nature de l’activité, etc.) pour mettre en place une surveillance renforcée.
Vous pouvez vous rapprocher de la gendarmerie et/ou du commissariat en charge de votre commerce pour savoir si votre département est concerné et connaître les modalités exactes du dispositif.

Recherche & innovation

Afin de soutenir l’investissement pour la recherche et l’innovation pendant et après l’épidémie, le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) prolonge l’ouverture de certains appels à projets. Les nouvelles échéances figurent sur cette page.

Plateforme pour les demandes de gels et de masques

En conséquence de la pénurie de gels et de masques, une plateforme gouvernementale centralise les demandes des entreprises qui en manquent.
Vous pouvez également exprimer vos besoins par mail :

  • Demande de gels : gelcoronavirus.dge@finances.gouv.fr
  • Demande de masques : masques.dge@finances.gouv.fr

Consulter le communiqué de presse relatif aux conditions d’utilisation des masques périmés.

Référentiel AFNOR pour la fabrication des masques

L’AFNOR met à disposition gratuitement un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». Celui-ci vise à protéger la population saine, en complément des indispensables gestes barrières face au coronavirus.

Droits et taxes douanières

Les douanes communiquent sur l’allègement des importations en franchise de droits et taxes de matériel sanitaire dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 avec :