Prêt garanti par l’Etat (PGE) : conditions, montant et report

Suite aux annonces du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance le 14 janvier 2021, il a été convenu avec la Fédération bancaire française, que toutes les entreprises qui le souhaitent, quelles que soient leur activité et leur taille, aient le droit d’obtenir un différé d’un an supplémentaire pour commencer à rembourser leur prêt garanti par l’État (PGE).

Une entreprise ayant contracté un PGE en avril 2020, et qui ne serait pas en mesure de commencer à le rembourser en avril 2021, pourra ainsi demander un report d’un an et commencer à le rembourser à partir d’avril 2022. Toutes les entreprises sont invitées à aller voir leur conseiller bancaire pour décider du plan de remboursement de leur PGE.

https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/pret-garanti-par-letat

Prêt garanti par l’État : pas de remboursement pendant les 2 premières années

Les entreprises peuvent demander un délai supplémentaire d’un an, donc 2 ans au total, avant de commencer à rembourser un prêt garanti par l’État.

Lancés en mars dernier, au tout début de la crise sanitaire, pour soutenir les entreprises, les prêts garantis par l’État (PGE) peuvent être souscrits jusqu’au 30 juin 2021.

Rappel : sont éligibles au PGE les entreprises, quelles que soient leur taille et leur forme juridique, à l’exception de certaines sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, ainsi que les associations. Le montant du prêt, à réclamer auprès des banques ou de plates-formes de prêt ayant le statut d’intermédiaire en financement participatif, est plafonné à 3 mois de chiffre d’affaires (réalisé en 2019) ou à 2 ans de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Sa durée est de 6 ans maximum. S’agissant des taux, négociés avec les banques françaises, les TPE et PME qui souhaitent étaler le remboursement de leur PGE peuvent se voir proposer une tarification comprise entre 1 et 2,5 %, garantie de l’État comprise, en fonction du nombre d’années de remboursement.

Prêt garanti par l’État : pas de remboursement pendant les 2 premières années

Lancés en mars dernier, au tout début de la crise sanitaire, pour soutenir les entreprises, les prêts garantis par l’État ( PGE) peuvent être souscrits jusqu’au 30 juin 2021. Rappel : sont éligibles au PGE les entreprises, quelles que soient leur taille et leur forme juridique, à l’exception de certaines sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, ainsi que les associations.

 

Le barème de l’impôt sur le revenu 2021

Les tranches du barème progressif de l’impôt sur le revenu ont été revalorisées. Quel est le nouveau barème 2021 et comment est calculé l’impôt sur le revenu ?

Le barème progressif de l’impôt sur le revenu 2021

Le barème progressif de l’impôt sur le revenu 2021 est utilisé à partir du 1er janvier 2021 pour calculer l’impôt sur les revenus perçus en 2021. Les tranches du barème ont été revalorisées de 0,2% par rapport au barème 2020. Sont donc imposables en 2021 les personnes qui déclarent plus de 10.084 euros de revenus sur l’année (au lieu de 10 064 euros l’an passé). 

Selon le barème 2021, le taux d’imposition applicable aux revenus de 2021 est le suivant :

  • Fraction du revenu imposable* inférieure à 10.084 euros : 0%
  • Fraction du revenu imposable* de 10.085 euros à 25.710 euros : 11%
  • Fraction du revenu imposable* de 25.711 euros à 73.516 euros : 30%
  • Fraction du revenu imposable* de 73.517 euros à 158.122 euros : 41%
  • Fraction du revenu imposable* supérieure à 158.122 euros : 45%

* Fraction du revenu imposable pour une part

Le barème de l’impôt sur le revenu 2021 – Boursorama

 

Employeurs : du nouveau pour vos cotisations sociales !

Les entreprises les plus impactées par la crise économique liée au Covid-19 bénéficient d’une exonération et d’une aide au paiement des cotisations sociales.

Comme ce fut le cas lors de la première vague de l’épidémie de Covid-19, les pouvoirs publics ont instauré une exonération totale de cotisations sociales patronales au profit des employeurs les plus durement touchés par la crise. Une exonération qui s’accompagne d’une aide au paiement des cotisations sociales restant dues en 2020 et 2021. Explications.

Employeurs : du nouveau pour vos cotisations sociales !, Social et RH (lesechos.fr)

Guide OPPBTP : les mesures de distanciation renforcées sur les chantiers

Avec la circulation des « variants » de la Covid-19, l’Organisme Professionnel de Prévention pour le Bâtiment et les Travaux Publics a mis à jour son guide pour la dixième fois. Une des modifications majeures porte sur la distanciation physique renforcée, afin d’assurer la continuité des activités de construction en période d’épidémie.

La nouvelle version du guide Guide OPPBTP (lemondedesartisans.fr)

 

Travailleurs indépendants : une simplification majeure à compter de 2021

Cette année marque le coup d’envoi d’une simplification des démarches déclaratives pour les indépendants. Désormais, le calcul des cotisations, des contributions sociales personnelles et de l’impôt sur le revenu sera regroupé en une seule déclaration. Explications.

Je suis indépendant : comment ça marche ?

Avant l’application de cette mesure, la déclaration sociale devait être réalisée sur le site net-entreprises.fr. Cette démarche est maintenant supprimée. 

Une simplification majeure à compter de 2021 pour les indépendants (lemondedesartisans.fr)

Employeurs : du nouveau pour vos cotisations sociales !

Les entreprises les plus impactées par la crise économique liée au Covid-19 bénéficient d’une exonération et d’une aide au paiement des cotisations sociales.

Comme ce fut le cas lors de la première vague de l’épidémie de Covid-19, les pouvoirs publics ont instauré une exonération totale de cotisations sociales patronales au profit des employeurs les plus durement touchés par la crise. Une exonération qui s’accompagne d’une aide au paiement des cotisations sociales restant dues en 2020 et 2021. Explications.

Qui est concerné ?

L’exonération de cotisations sociales patronales (hors cotisations de retraite complémentaire) s’adresse aux employeurs de moins de 250 salariés dont l’activité principale relève d’un des secteurs dits « protégés » (culture, sport, tourisme, hôtellerie, restauration, transport aérien et évènementiel) ou d’un secteur dit « connexe » à ces secteurs protégés.

GAZ, ÉLECTRICITÉ, TICKETS-RESTAURANTS… CE QUI CHANGE AU 1ER FÉVRIER

Comme à chaque début de mois, de nouvelles réglementations et des changements de tarifs entrent en vigueur. Voici ce qui vous attend.
 

Hausse des tarifs de l’énergie et des autoroutes, indemnisation du chômage partiel, validité des tickets-restaurants: récapitulatif des changements attendus le 1er février 2021.

Gaz, électricité, tickets-restaurants… ce qui change au 1er février

Comme à chaque début de mois, de nouvelles réglementations et des changements de tarifs entrent en vigueur. Voici ce qui vous attend. Hausse des tarifs de l’énergie et des autoroutes, indemnisation du chômage partiel, validité des tickets-restaurants: récapitulatif des changements attendus le 1er février 2021.

Quels magasins ferment à compter de dimanche 31 janvier 2021 ?

Pas de nouveau confinement pour le moment, mais le Premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi de nouvelles restrictions contre la propagation de l’épidémie de Covid-19. Ces mesures concernent notamment les commerces. Le point sur ce qui change concrètement à partir de ce week-end.

Lire la suite …

Quels magasins ferment à compter de dimanche 31 janvier 2021 ?

Pas de nouveau confinement pour le moment, mais le Premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi de nouvelles restrictions contre la propagation de l’épidémie de Covid-19. Ces mesures concernent notamment les commerces. Le point sur ce qui change concrètement à partir de ce week-end.