Hausse du Smic, du livret d’épargne populaire… Ce qui change au 1er août 2022

Dans le cadre de loi pouvoir d’achat notamment, une série de mesures doit voir le jour le mois prochain. Voici ce qui vous attend.

+5,8%. C’est l’évolution de l’inflation en juin 2022 sur un an. Afin de soutenir le budget des ménages, le gouvernement a annoncé la mise en place de plusieurs dispositifs. Découvrez les mesures qui entrent en vigueur au 1er août.

Ce qui change au 1er août

Dans le cadre de loi pouvoir d’achat notamment, une série de mesures doit voir le jour le mois prochain. Voici ce qui vous attend. +5,8%. C’est l’évolution de l’ inflation en juin 2022 sur un an. Afin de soutenir le budget des ménages, le gouvernement a annoncé la mise en place de plusieurs dispositifs.

SMIC : une nouvelle revalorisation au 1er août

Comme le prévoit la loi, l’indice des prix à la consommation venant de connaître une augmentation de plus de 2 % par rapport à l’indice pris en compte lors de l’établissement du dernier Smic, celui-ci doit donc à nouveau être revalorisé à partir du 1er août.

Le Smic horaire brut est ainsi porté à 11,07 € à partir du 1er août 2022, au lieu de 10,85 € depuis le 1er mai.

Après celles d’octobre 2021, de janvier et de mai 2022, c’est la quatrième hausse en moins d’un an.

Dans le cas général, sur la base de 151,67 heures par mois (35 heures par semaine), le salaire brut mensuel s’élèvera désormais à 1.678,99 €, au lieu de 1.645,58 €, soit une hausse d’un peu plus de 33 € par mois.

Le salaire net s’établit quant à lui à 1.329 € par mois (avant déduction le cas échéant de la part salariale de la mutuelle et du prélèvement à la source).

SMIC : une nouvelle revalorisation au 1er août

Comme le prévoit la loi, l’indice des prix à la consommation venant de connaître une augmentation de plus de 2 % par rapport à l’indice pris en compte lors de l’établissement du dernier Smic, celui-ci doit donc à nouveau être revalorisé à partir du 1er août.

 

Pouvoir d’achat : les mesures concernant les entreprises

Inflation galopante oblige, une série de mesures gouvernementales destinées à protéger le pouvoir d’achat des français va être soumise au vote du Parlement cet été. Parmi celles-ci, plusieurs concernent directement les entreprises.

Pouvoir d’achat : les mesures concernant les entreprises

Inflation galopante oblige, une série de mesures gouvernementales destinées à protéger le pouvoir d’achat des français va être soumise au vote du Parlement cet été. Parmi celles-ci, plusieurs concernent directement les entreprises. Actuellement, le Gouvernement accompagne déjà les entreprises les plus affectées par la flambée de leur facture énergétique.

 

Pouvoir d’achat : les mesures concernant les entreprises

Inflation galopante oblige, une série de mesures gouvernementales destinées à protéger le pouvoir d’achat des français va être soumise au vote du Parlement cet été. Parmi celles-ci, plusieurs concernent directement les entreprises.

https://www.gerantdesarl.com/actualite/pouvoir-d-achat-les-mesures-concernant-les-entreprises?sc_src=email_5464529&sc_lid=333419430&sc_uid=fmpJrVTMNC&sc_llid=1661&sc_eh=2a14ef5fe52728451

 

Le nouveau coût du SMIC à partir du 1er mai : 1.700 € pour un salarié, 2.300 € pour un Gérant

C’est officiel, le SMIC augmente de 2,65 % à partir du 1er mai 2022. Salaire brut, salaire net, salaire chargé, que ce soit pour un salarié ou un Gérant, voici tous les chiffres…

Compte tenu de la hausse de l’indice mensuel des prix à la consommation, le Smic horaire brut est porté à 10,85 € à partir du 1er mai 2022, au lieu de 10,57 € depuis le 1er janvier.

Le nouveau coût du SMIC à partir du 1er mai : 1.700 € pour un salarié, 2.300 € pour un Gérant

C’est officiel, le SMIC augmente de 2,65 % à partir du 1er mai 2022. Salaire brut, salaire net, salaire chargé, que ce soit pour un salarié ou un Gérant, voici tous les chiffres…

Smic, RSA, tabac, impôts… Ce qui change à partir du 1er mai et ce qu’il ne faut pas oublier

Le mois de mai est traditionnellement marqué par des revalorisations des aides sociales et du Smic. Le point ici. Avec, aussi, différentes échéances à ne pas oublier.

Mai est d’ailleurs traditionnellement marqué par une revalorisation des prestations sociales. C’est aussi, entre autres, un mois pour penser à sa déclaration de revenus

https://www.ouest-france.fr/economie/smic-rsa-tabac-impots-ce-qui-change-a-partir-du-1er-mai-et-ce-qu-il-ne-faut-pas-oublier-44b5864a-c6d0-11ec-85c7-ebe232218271

 

5 mesures pour les entreprises de Travaux Publics

Après deux semaines de discussions, parfois difficiles, avec le gouvernement, la FNTP a obtenu plusieurs mesures pour soutenir les entreprises de Travaux Publics, compte tenu de l’envolée des prix des matières premières et de l’énergie liée à la guerre en Ukraine :

  1. Circulaire incitant les acheteurs publics à un comportement tenant compte des circonstances exceptionnelles (modifications des contrats, application de l’imprévision, invitation à la suspension des pénalités et à une clause de révision de prix dans tous les contrats à venir).
  2. Versement pour les entreprises de moins de 250 salariés et de moins de 50 M€ de chiffre d’affaires, d’une aide exceptionnelle proportionnelle au chiffre d’affaires 2021.
  3. Publication avancée à 45 jours au lieu de 80 jours des index INSEE du BTP.
  4. Loi à venir pour reporter la suppression du GNR pour le secteur.
  5. Réactivation des cellules de crise départementales sous l’égide des Préfets.

https://presse.economie.gouv.fr/29-03-2022-mesures-de-soutien-en-faveur-des-entreprises-du-secteur-du-batiment-et-des-travaux-publics/

 

Hausse du prix des matériaux et des carburants :

Hausse du prix des matériaux et des carburants : la Capeb attire à nouveau l’attention du ministre de l’Economie sur l’inquiétante situation des entreprises artisanales du bâtiment

Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, a adressé un courrier au ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance de la République française, Bruno Le Maire pour l’alerter sur la situation des entreprises artisanales du bâtiment au regard des très fortes hausses des prix de l’énergie et des matériaux. 

Hausse du prix des matériaux et des carburants : la Capeb attire à nouveau l’attention du ministre de l’Economie sur l’inquiétante situation des entreprises artisanales du bâtiment – Le Bâtiment Artisanal

Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, a adressé un courrier au ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance de la République française, Bruno Le Maire pour l’alerter sur la situation des entreprises artisanales du bâtiment au regard des très fortes hausses des prix de l’énergie et des matériaux.

 

15 centimes ht en moins par litre de carburant dès le 1er avril

Pour faire face à la flambée des prix à la pompe, le Gouvernement a décidé d’appliquer une remise de 15 centimes par litre sur tous les carburants, dès le 1er avril. La mesure durera quatre mois.

15 centimes en moins par litre de carburant dès le 1er avril

Pour faire face à la flambée des prix à la pompe, le Gouvernement a décidé d’appliquer une remise de 15 centimes par litre sur tous les carburants, dès le 1er avril. La mesure durera quatre mois.

 

Le Gouvernement présente son plan de résilience économique et sociale

Le Gouvernement a dévoilé le 16 mars les différentes mesures du plan de résilience qui doit faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine sur la situation des Français. 

Faire face aux impacts économiques immédiats de la guerre en Ukraine. C’est l’objectif du plan de résilience économique et sociale présenté le 16 mars par le Premier ministre Jean Castex. Présentation.

Le Gouvernement présente son plan de résilience économique et sociale

Faire face aux impacts économiques immédiats de la guerre en Ukraine. C’est l’objectif du plan de résilience économique et sociale présenté le 16 mars par le Premier ministre Jean Castex. Consulter l’ensemble des mesures du plan de résilience économique et sociale [PDF – 574 Ko] Un plan qui s’adresse à tous les Français, particuliers comme professionnels.